Les morceaux de «Baby Ouh!»
Commentaires de Françoise Cactus & Brezel Göring

Hallo Damenklo (2’13’’)
Françoise: Hello Madame WC : La musique est originale, mais d’un autre côté elle transporte une atmosphère socio-romantique. N’est-ce pas complètement démodé?
Brezel: Dans la musique de Stereo Total, nous n’analysons pas les sociétés, mais nous savons néanmoins dans quel genre de monde nous vivons.

Alaska (2’46’’)
Françoise: Une manière froide et élégante d’exprimer un chagrin d’amour. À force de frustration, la mal-aimée s’est transformée en un robot, en un monstre téléguidé, en un réfrigérateur.
Brezel: Lo-fi-disco avec des sons de machines boiteux joués à la main.

Divines Handtasche (2’27’’)
Françoise: Le sac à main de Divine: En tant que fans des films de John Waters, Brezel et Françoise de Stereo Total se posent cette question: Qu’y a-t-il dans le sac à main de Divine? Les jeunes filles curieuses le savent déjà: simplement tout ce qui fait preuve de mauvais goût.
Brezel: Une impudence à tous les niveaux – un choeur de petites filles qui énumèrent en chantant tout ce qui se trouve dans le sac à main de Divine; mais dans ce sac il n’y a pas que des choses pour les enfants: un tube de vaseline, toutes sortes de pilules, un assortiment d’hormones… La chanson elle-même était sensée devenir une chanson pop aguichante, mais a été réalisée avec des moyens fort bruyants.

Andy Warhol (3’37’’)
Françoise: Et maintenant encore plus de culture Underground. Cette chanson est dédiée à l’artiste hyper cool Andy Warhol, qui devint victime de son propre caractère cool, lorsqu’il fit la rencontre de Valery Solanas qui lui tira quelques balles dans les côtes.
Brezel: L’idée pour ce morceau nous est venue quand nous avons essayé d’étendre le nom Aaaaaaaandy Warhol sur 16 mesures. En ce qui concerne le texte, cette chanson sur Andy Warhol et Valery Solanas forme avec les morceaux ‚Alaska’ et ‚Baby Ouh’ une trilogie sur le thème: „Trahison et conséquences“: Ici l’histoire se termine par une tentative de meurtre, dans „Alaska“ la conséquence est la glaciation…

La Barbe À Papa (3’)
Françoise: Cette chanson a été écrite par Brigitte Fontaine, c’est pourquoi elle est poétique et amusante. C’est une chanson sur la nonchalance de la jeunesse.

No Controles (2’36’’) (Ne contrôle pas)
Françoise: Un hymne en espagnol: „Ne contrôlez pas Stereo Total!“ Il s’agit d’une reprise transformée, l’original est du groupe espagnol Ole Ole.

Du Bist Gut Zu Vögeln (2’51’’) (Tu es bon avec les oiseaux)
Françoise: Les paroles de cette chanson enfantine ont été écrites par Wolfgang Müller (du groupe „Tödliche Doris“) et Françoise Cactus: Réjouis toi de la nature et écoute ceux qui gazouillent!
Brezel: Il s’agit d’un jeu de mot : «Tu es bon avec les oiseaux» signifie également «Tu es bon à baiser. » Une chanson comique sur l’infidélité, avec emploi intensif de disques scratchés de chants d’oiseaux.

I Wanna Be A Mama (2’32’’)
Françoise: Je veux devenir mère: Les deux membres de Stereo Total    adorent les films d’ Almodóvar. Mais apprendre qu’ Almodóvar a eu également un groupe de musique dans les années 80, cela les a vraiment enchantés. Ici Brezel chante qu’il aimerait être mère. Néanmoins on ne sait pas trop si sa conception de l’éducation recevrait la bénédiction du pape.

Babyboom Ohne Mich (2’04’’)
Françoise: Babyboom: sans moi! Maintenant ce sont les gâcheurs de plaisir qui prennent la parole!
Brezel: Une chanson contre pratiquement tout. Il existe également une version karaoké du morceau, dans laquelle on peut chanter — (ce qu’on veut) avant d’ajouter „Sans moi!“

Lady Dandy (2’24’’)
Françoise: Okay, la chanson pour les lesbiennes: Lady Dandy. Qu’en dites-vous ? «L’amour n’est qu’une prison etc…» Et: Qu’est-ce que ça aurait changé si Lady Gaga s’était appelée Lady Dandy?
Brezel: Profonde observation de la vie sentimentale féminine Dandy. Malheureusement la «dandyette» est un vrai glaçon!

Illégal (2’53’’)
Françoise: Non, ce n’est pas du Français, c’est du québecquoué! Ce langage étrange ils parlent à Montréal!
Brezel: Cet enregistrement modeste effectué avec un recorder cassette 4 pistes (batterie, chant, guitare) a été – malgré une simplicité qui est bien au-dessous du niveau standard technique habituel – un super hit à la radio au Canada! Lors de notre tournée au Québec en 2009 nous avons joué cette chanson approximativement 8 fois par jour dans des stations de radio ou télévision.

Wenn Ich Ein Junge Wär (1’52’’)
Françoise: Si j’étais un garçon: Une reprise d’une chanson de Rita Pavone, cette chanteuse italienne aux boucles courtes, taches de rousseur et blouson de cuir. Le morceau a déjà été repris par Nina Hagen qui lui a donné une dimension plus rebelle.
Brezel: Si j’étais un garçon, je ne ferais sûrement pas de fétichisme technique comme les autres garçons: Qu’est ce qui à l’origine était vraiment bien dans les chansons électroniques? Elles étaient produites avec de simples machines qu’on pouvait se procurer pas cher au marché aux puces. Des productions rapides qui renversaient les attentes des auditeurs. De la musique énergétique, dans laquelle on ne savait pas vraiment d’où provenait l’énergie. Pas de boniments de spécialistes, parce qu’il n’y avait pas encore de pros dans cette musique nouvelle. Ceci est une chanson qui montre qu’on veut toujours rester amateur et dilettante: Déjà l’annonce qu’on a l’intention, après changement de sexe, de devenir attaquant au football ou macho à moto ridiculise le monde sérieusement masculin des spécialistes.

Tour De France (2’48’’)
Françoise: Nous sommes modernes, nous sommes sportifs: We are modern, we are sporty. Ce morceau (de Kraftwerk) est comme faire du vélo ou appuyer sur les pédales d’un orgue. L’orchestre Berlinois de flûtes de nez accompagne le groupe.
Brezel: Ils étaient vraisemblablement ivres quand ils ont enregistré ce morceau.

Larmes De Métal (2’33’’)
Françoise: Pendant que la terre se réchauffe, nos cœurs refroidissent.

Elles Te Bottent Mes Bottes? (2’36’’)
Françoise: Cette chanson est complètement out, un peu comme cette scène du film „Le mépris“, dans laquelle Brigitte Bardot demande à Michel Piccoli: „Tu préfères mes cheveux ou ma peau?“, ou quelque chose du genre.

Baby Ouh (5’06’’)
Françoise: Le seul morceau long du disque: Il s’agit d’amour vrai, et l’amour vrai dure plus longtemps. Assez kitsch: rythme rapide, chant traînant. Pas mal cette petite mélodie sur l’orgue électrique.
Brezel: Suite et fin du désespoir grâce au moyen du Voice-Transformer. Tandis que musique et paroles s’assombrissent de plus en plus à chaque mesure, le leitmotiv – joué avec un effet de voix à la Mickey Mouse – achève bien l’auditeur.

Radiolied (3’26’’)
Françoise: Chanson pour la radio : Les paroles sont d’Udo Lindenberg. Vraiment chouettes. Elles racontent que c’est grave d’être musicien. Mais finalement ce n’est pas si grave que ça! Tout dépend si on est IN- ou OUTtroverti et si on parvient à réaliser sa vision à la force des poings ou non. Elles montrent aussi qu’il est vraisemblablement possible d’y arriver même si on est fantasque ou romantique naïf. La chanson n’a jamais été un hit! Mais au moins elle est sortie sur disque.
Brezel: Je ne sais pas si tu ne ris pas de cette chanson.